QuébecInnove voit d’un bon œil la mise sur pied des zones d’innovation et présente son mémoire à cet effet

Le jeudi 27 juin 2019 – QuébecInnove est fier de présenter le mémoire qu’il a déposé dans le cadre de la consultation publique sur la création d’une ou de plusieurs zones d’innovation par le gouvernement du Québec.

Alors que QuébecInnove souhaite accélérer l’innovation de plus de 2 500 entreprises d’ici 2024, l’organisme voit d’un très bon œil la mise sur pied de zones d’innovation qui vise à augmenter les exportations ainsi que les investissements locaux et étrangers. Toutefois, au-delà de la vision, ce projet de développement économique et social est l’occasion de tirer des leçons utiles provenant des forces vives de l’écosystème d’innovation québécois. Ces leçons se retrouvent principalement dans les facteurs de succès, mais aussi dans les huit recommandations formulées.

Pour consulter le mémoire complet, cliquez ici : Mémoire de QuébecInnove sur les zones d’innovation- FINAL

Voici le résumé du mémoire.

Quatre grands facteurs de succès

 1-L’interaction avec l’écosystème, la clé du succès

  • Il faut éviter de dupliquer les acteurs locaux existants et capitaliser sur les acteurs nationaux existants pour accélérer les services rendus aux entreprises.
  • Les entreprises issues des tissus locaux et régionaux doivent être les moteurs des zones d’innovation.
  • La synergie entre les acteurs industriels locaux, mais aussi régionaux doit être à la base de l’implantation des zones.
  • Les projets et les idées doivent provenir du milieu et du marché et non être « imposés » par le gouvernement.
  • Les zones d’innovation doivent devenir des lieux d’expertise dans leur champ d’activité.

 2-Le financement, pas uniquement une affaire de fonds publics

  •  Le financement doit être à la hauteur des besoins relevés par le milieu, le capital doit être accessible, suffisant, prévisible et récurrent.
  • Le financement des zones doit être l’affaire de tous : fonds publics et privés. La pérennité de la reconnaissance et du soutien est critique.
  • Le succès doit être mesuré et les indicateurs de performance doivent être évalués sur le long terme.

3-L’internationalisation des zones, un aspect déterminant

  • On doit prendre en considération que les interactions et les innovations propres aux zones d’innovation vont bien au-delà des zones elles-mêmes. Elles doivent se connecter à l’international pour attirer des entreprises à valeur ajoutée et les convaincre de s’installer selon la richesse de chaque zone.
  • Afin de faciliter la commercialisation des innovations qui seront produites au sein des zones, il faut réduire la complexité des mécanismes pour que les entreprises aient accès à leur propriété intellectuelle, notamment dans une perspective internationale.

 4-L’innovation, bien comprendre ce que c’est

  •  L’innovation ne doit pas être comprise comme exclusivement technologique, l’innovation dans les processus et l’innovation sociale doivent être considérées tout autant.
  • Les innovations doivent réellement en être. Il ne faut pas confondre modernisation et innovation, les zones doivent ainsi être des territoires où l’on explore des progrès considérables et non pas uniquement une amélioration continue.

 Huit recommandations

  1.  Les zones d’innovation doivent prioritairement encourager la commercialisation des innovations qui y sont développées tout en offrant les conditions propices de financement de leur commercialisation.
  2. Les zones d’innovation doivent augmenter les capacités globales pour des essais en environnement réel et permettre une flexibilité réglementaire à cet effet.
  3. Les zones d’innovation doivent favoriser les partenariats stratégiques entre les PME, les grandes entreprises et les gouvernements.
  4. Les zones d’innovation doivent favoriser la synergie industrielle locale et régionale pour ensuite développer des réseaux internationaux capables d’attirer des entreprises à forte valeur ajoutée spécifique aux zones.
  5. Les acteurs des zones d’innovation doivent pouvoir s’appuyer sur les partenariats de QuébecInnove avec son réseau de 14 000 chercheurs et experts au service des entreprises.
  6. Le financement des zones d’innovation doit miser sur l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’innovation afin de mieux soutenir les projets et les entreprises avec des sources importantes et prévisibles.
  7. Les zones d’innovation doivent considérer l’innovation sociale comme un vecteur stratégique du développement des communautés.
  8. Les différents paliers de gouvernement doivent développer une collaboration exemplaire afin d’améliorer l’efficacité administrative, notamment fiscale, et faire usage d’un approvisionnement stratégique afin de permettre aux projets issus des zones de passer le plus rapidement possible de l’idée au marché. Les grands donneurs d’ordre et les gouvernements devraient être les premiers acheteurs des innovations développées dans les zones.

QuébecInnove souhaite prendre une part active au développement des zones d’innovation en facilitant les maillages et le transfert d’expertises, notamment avec des acteurs nationaux, comme il le fait déjà, entre la recherche et le développement, ainsi que la commercialisation de ce savoir.

À propos de QuébecInnove

Mandaté par le gouvernement du Québec afin d’accélérer l’innovation des entreprises au Québec, QuébecInnove mise sur l’expertise des 14 000 chercheurs et experts œuvrant au sein de ses 120 membres actifs en recherche et innovation. Avec ce réseau étendu, QuébecInnove facilite ainsi l’accès et le soutien à l’innovation des entreprises québécoises. Organisme neutre et fédérateur, il favorise la synergie et la collaboration entre les acteurs de l’écosystème, stimule la culture de l’innovation au Québec et fait rayonner l’expertise et les succès québécois. En misant sur la valeur ajoutée de ses membres et en mettant à profit la créativité des entreprises, QuébecInnove est déterminé à faire innover le Québec.

– 30 –

Renseignements et demandes d’entrevues :
Ludovic Soucisse
Directeur des communications et des affaires publiques
Cellulaire : (514) 378-8425
ludovic.soucisse@quebecinnove.com