ISAAC Instruments : La route de l’innovation

Image1 (2)

Partager :

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin

Fondée en 1999 et nommée en l’honneur du célèbre scientifique sir Isaac Newton, ISAAC Instruments est né suite au désir de son fondateur, Jacques DeLarochellière, Pilote et ingénieur de course automobile, de mettre au point un outil technologique permettant de recueillir et de traiter des données sur le comportement du véhicule et de son pilote.

 

Aujourd’hui, ISAAC Instruments connecte les personnes et l’information en fournissant des solutions innovantes, clés en main, pour propulser la performance des flottes de transport. L’entreprise est au cœur des opérations d’un très grand nombre de transporteurs de toutes tailles, incluant un bon nombre de transporteurs du Top 100 canadien. QuébecInnove est allée à la rencontre de Monsieur DeLarochellière, un entrepreneur qui n’a pas peur d’appuyer sur l’accélérateur!

 

Comment se définit l’innovation chez ISAAC Instruments ?   

Jacques DeLarochellière : « Chez nous, le produit est au centre de nos activités et l’innovation est clé. À cet effet, nous procédons de deux manières afin de nous démarquer des plus de 500 autres joueurs en Amérique du Nord. Il semblerait que le tout porte ses fruits puisqu’il y a 6 ans, nous étions en 37ème position au Canada et nous sommes aujourd’hui en 2ème place.

 

Tout d’abord, nous observons ce que nos concurrents offrent et nous veillons à ajouter un certain nombre de différentiateurs supplémentaires. Le défi consiste à identifier ce que les clients vont adopter, mais qu’ils ne demandent pas. Je prends toujours l’exemple de mon grand-père qui habitait dans Hochelaga. Il avait une grosse radio à lampe et il adorait les Expos de Montréal. Si on lui avait demandé ce qu’il souhaitait avoir au lieu de cet appareil, il aurait demandé une version plus petite, ne dégageant pas de chaleur, offrant plus de postes, etc. Il n’aurait toutefois jamais pensé à demander une télévision à écran plat puisque l’image n’existait pas. Ainsi, chez ISAAC Instruments nous nous efforçons de penser à l’extérieur de la boîte tout en portant une attention particulière à ce que nos clients nous disent. Nous avons d’ailleurs un comité aviseur composé de clients ainsi qu’une conférence d’utilisateurs chaque année. De plus, chaque gestionnaire de compte échange sur une base régulière avec notre clientèle afin de comprendre ce qui les garde éveillé la nuit. 

 

Ensuite, il est primordial de croiser ces informations avec les avancées ou les applications technologiques que l’on retrouve dans d’autres sphères d’activités. C’est d’ailleurs cela qui nous a poussés à proposer une tablette sans-fil et de faire un hotspot avec le camion dès 2013. Ça n’existait pas et aucun client ne nous l’avait demandé. Avec cette innovation, née de l’écoute des besoins de nos clients et d’observations dans d’autres secteurs, nous a permis de proposer une solution supérieure à nos clients. 

 

Malgré le fait que le secteur du transport soit robuste, ce que nous avons pu constater dans le cadre de la pandémie, nous ne pouvons point nous asseoir sur nos lauriers. Les besoins d’aujourd’hui des transporteurs ne seront pas ceux de demain et nous devons continuer d’innover afin de demeurer parmi les leaders sur le marché. »

Comment l’innovation rend-elle ISAAC Instruments plus concurrentielle ? 
Jacques DeLarochellière : « Actuellement, ISAAC Instruments est la solution la plus haut de gamme disponible sur le marché. Ce que nous vendons, c’est une valeur ajoutée. Dans notre stratégie d’entreprise, nous avons identifié un nombre de différentiateurs à avoir afin de se différencier de la concurrence. Ainsi dès que nous en perdons un, lorsque par exemple une autre entreprise ajoute une même fonctionnalité, nous devons en offrir une autre à notre clientèle.

 

Pour nos clients, les transporteurs, il est important que le retour sur investissement soit au rendez-vous. Les chauffeurs sont l’atout le plus précieux puisqu’ils sont difficiles à recruter et à conserver à l’heure actuelle. Ainsi, nous nous concentrons à leur offrir un produit qui rend la vie du chauffeur la plus simple possible. Avant l’arrivée de solutions telles que la nôtre, les tâches étaient faites via des formulaires papier. Puis, ça s’est informatisé, mais il ne s’agissait que d’une transposition de ces derniers. Nous avons donc souhaité offrir au chauffeur un workflow faisant en sorte qu’il touche le moins souvent possible à sa tablette.

 

Lorsque nous sommes entrés sur le marché, nous avions 2 concurrents qui possédaient 90 % des parts de marché. Avec l’un de ceux-ci, le chauffeur devait toucher 50 fois à sa tablette, et, avec l’autre, il devait effectuer 25 actions. À l’époque, nous avons réussi à diminuer ce nombre de contacts à 5 fois et aujourd’hui nous sommes rendus à 3 fois. Nous utilisons le big data et nous avons 50 fois plus de données que nos concurrents. C’est ce qui nous a permis d’automatiser et de rationaliser le processus, menant à la croissance fulgurante de l’entreprise et nous permettant d’acquérir plus de 40 % du marché des grands transporteurs canadiens. »

Quels sont les défis que Isaac Instruments a rencontrés en lien avec l’innovation ?         

Jacques DeLarochellière : « Le plus grand challenge que nous rencontrons est la réticence au changement. Nous sommes tributaires des cultures d’entreprises de nos clients. Par exemple, nous sommes les seuls à offrir une fonctionnalité qui permet aux transporteurs d’économiser jusqu’à 10% de carburant. L’impact environnemental et financier est énorme. Par exemple, si une entreprise a une flotte de 1 000 camions et qu’elle consomme 100 millions de litres de carburant annuellement, cela signifie que c’est 10 millions de litres par an que l’entreprise économise. Toutefois, si nous avons investi, développé et misé sur de telles fonctionnalités et que le client est hésitant face à ce changement, nous ne sommes pas plus avancés par rapport à nos concurrents. Nous devons donc trouver des manières que nos clients nous suivent lorsque nous innovons. »

 

Avec le commerce électronique en hausse et les véhicules autonomes, le secteur des transports se transforme à la vitesse grand V. Nul doute que l’état d’esprit et la philosophie chez ISAAC Instruments permettra à ce leader québécois de s’adapter afin de demeurer pertinent pour ses clients et d’ainsi demeurer dans la course !