Grad4 aide à rapatrier la fabrication de pièces métalliques au Québec

Executives (1)

Partager :

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin

La plateforme numérique de la jeune entreprise québécoise GRAD4 facilite les contacts entre les donneurs d’ordre et les petits fabricants de pièces métalliques. En plus d’accélérer et de simplifier le processus d’approvisionnement, leur innovation permet de rapatrier des productions au Québec.

Félix Bélisle et Nicolas Gauthier ont tous deux travaillé dans de grandes sociétés manufacturières lorsqu’ils étudiaient en génie mécanique. Ils y ont remarqué la complexité et le manque d’efficacité des procédures d’approvisionnement. C’est ce qui a donné l’idée à M. Gauthier de développer une plateforme pour faciliter cet exercice, un projet dans lequel M. Bélisle, maintenant PDG de GRAD4, a rapidement embarqué. Deux autres associés les ont ensuite rejoints.

GRAD4 a démarré en février 2019. « C’était un risque, puisque j’ai dû mettre mes études en génie sur pause, reconnaît M. Bélisle. Sur le plan financier, nous commençons tout juste à nous verser des salaires, qui ne sont d’ailleurs pas faramineux. Mais nous croyons vraiment au potentiel du projet. »

GRAD4 automatise les processus de sous-traitance entre les donneurs d’ordre et les fournisseurs spécialisés dans l’usinage CNC, le métal en feuille et les pièces mécaniques soudées. La plateforme compte présentement environ 300 donneurs d’ouvrage et 175 fabricants.

« Il y a beaucoup d’excellentes PME de moins de 50 employés dans la fabrication métallique au Québec, qui ne possèdent pas nécessairement les ressources pour se mettre en valeur sur l’Internet ou développer un marketing efficace, souligne le PDG. Nous le faisons pour elles, afin qu’elles puissent se concentrer sur leurs forces. »

Les utilisateurs déposent des dessins de pièces dans leur espace de travail, puis affichent une soumission sur la plateforme de GRAD4, avec les détails (caractéristiques techniques, matériaux, délais, etc.). Les fabricants répondent rapidement à ces offres par l’entremise de la plateforme.

Rapatrier des contrats

L’un des beaux succès de la jeune pousse concerne Vention. Cette entreprise montréalaise propose une plateforme de conception, de commande et d’assemblage d’équipements d’usine personnalisés. Les milliers de pièces qu’elle offre exigent un fort volume de sous-traitance récurrente. Vention souhaitait rapatrier au Québec une partie de sa production réalisée en Chine. Elle a misé sur GRAD4.

« Trouver les bons fournisseurs est souvent long et complexe, car les petits fabricants manquent de visibilité, confie Aurélie Pham, gestionnaire de la chaîne d’approvisionnement. L’utilisation de la plateforme de GRAD4 simplifie beaucoup ce processus. »

Celle-ci apprécie également la flexibilité de l’outil, qui permet d’échanger avec les fabricants. Ces derniers peuvent suggérer des solutions alternatives à certaines soumissions pour augmenter la qualité ou réduire les coûts. Vention a par exemple reçu une proposition de Précinov, un atelier d’usinage de Lévis, sur un appel d’offres de plus de 10 000 pièces par année. Le fournisseur a développé un processus innovant d’anodisation spécialement pour Vention, à un prix très compétitif.

GRAD4 souhaite maintenant s’étendre à d’autres territoires, notamment l’Ontario et le nord-est des États-Unis. « La plateforme est en constante évolution grâce à des nouvelles fonctionnalités qui l’améliorent à tous les mois. Notre plus récent succès à ce niveau est une fonctionnalité d’intelligence artificielle. Deux autres projets d’intelligence artificielle sont présentement en cours. »